Wednesday, October 26, 2016

DAMIEN HIRST ET LA CRITIQUE D'ART: LA LEÇON WARHOL

Aujourd'hui Damien Hirst n'est plus la coqueluche du monde de l'art qu'il fut à ses débuts. Mais l'histoire nous apprend que comme tout le reste, cela ne sera que passager. De Warhol on a dit que toute sa production après les années 1960 ne présentait guère d'intérêt. Puis on a redécouvert d'abord  la beauté de ses grands autoportraits sur fond noir. Ensuite ce fut ses portraits des années 1970, puis sa dernière période et ses collaborations avec Haring et Basquiat. Enfin aujourd'hui, c'est son immense production commerciale passée pour des magazines ou des pochettes d'albums que l'on redécouvre avec enthousiasme. Hirst suivra une courbe similaire. Les séries de papillons seront les premiers à être redécouverts pour leur valeur esthétique. Et comme Warhol ce sera ensuite sa création de pochettes d'albums de disque qui relança l'intérêt pour son oeuvre à l'avenir. L'association avec le monde de la musique ne ment jamais.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home

Green Bags
Free Web Page Counters
Green Bags

raptiva

free counter
free counter